L'aide des États-Unis à l'étranger est essentielle, dit Mme Clinton

La visite de la nouvelle secrétaire d'État à l'USAID

Hillary Clinton

La secrétaire d'État, Mme Clinton a affirmé au personnel de l'USAID qu'elle considère l'aide à l'étranger une priorité personelle.

Washington - L'aide des États-Unis au développement « incarne littéralement les valeurs américaines », a déclaré la secrétaire d'État, Mme Hillary Clinton, tout en indiquant qu'elle s'emploierait à obtenir les ressources dont l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) avait besoin en cette période de difficultés économiques.

Lors de l'allocution qu'elle a prononcée le 23 janvier devant des membres du personnel de l'USAID, elle a fait part de son point de vue sur le développement : « Je crois au développement et je suis profondément convaincue qu'il contribue à égalité avec la défense et la diplomatie à garantir la sécurité nationale des États-Unis. »

Des programmes tels que le plan d'aide d'urgence à la lutte contre le sida à l'étranger (PEPFAR) et l'initiative en faveur de la lutte contre le paludisme ont créé dans les pays intéressés une attitude positive envers les États-Unis et donné « des résultats concrets qui ont changé la vie de nombreuses personnes ».

« Je m'intéresse de très près à cette tâche », a dit Mme Clinton en rappelant comment elle avait, en sa qualité de juriste, apporté un soutien à la cause de la protection des femmes et des enfants et de ceux qui ont besoin d'aide. Alors que son époux était président des États-Unis, elle s'est rendue dans divers pays du monde pour visiter des projets financés par l'USAID.

Le président Obama, a-t-elle précisé, comprend l'importance de ces problèmes humains et est résolu à agir dans ce domaine. Sa mère, qui est décédée, était une spécialiste du microcrédit et avait contribué à la réalisation de plusieurs projets en Indonésie.

La secrétaire d'État a reconnu que l'on demandait à l'USAID « de faire plus avec moins de ressources », mais elle s'est engagée à faire tout son possible pour accroître le budget de cette agence de manière à ce qu'elle puisse exécuter sa mission dont l'ampleur ne cesse de croître.

« Il est essentiel, a-t-elle dit, que l'on renforce le rôle de l'USAID et de nos autres organismes d'aide à l'étranger, qu'on leur accorde des crédits budgétaires suffisants et que l'on coordonne leur action d'une manière qui indique très clairement que les États-Unis comprennent et appuient l'aide au développement. »

Mme Clinton a félicité les membres du personnel de l'USAID pour leur disposition au travail, même dans des conditions difficiles et dans des lieux dangereux, tout en les incitant à souligner l'importance de l'aide au développement auprès de leurs concitoyens inquiets de la situation économique aux États-Unis.

« Si vous ne connaissez pas encore quelqu'un qui vient de perdre son emploi, vous en connaîtrez bientôt. Il faut être à même de montrer que ce que vous faites pour les États-Unis est important même en cette période difficile. »

http://www.america.gov/fr/